Partagez
 

 I don't need a protection [Pv Romaël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anaëlle E. Turner


Ces larmes si paisibles qui coulent inexpliquées.

JOUEUR
Feuille du joueur
Ton Pseudo: Puissante
Région: CHEZ MOI *pan*
Libre pour RP : Peut-etre :p
PERSONNAGE
Nombre de Messages : 69
Date d'inscription : 30/11/2014

I don't need a protection [Pv Romaël] Empty
MessageSujet: I don't need a protection [Pv Romaël]   I don't need a protection [Pv Romaël] EmptyMer 10 Déc - 0:49



       
       Romaël O'Keenan  & Anaëlle T.
       Ce qui rend les amitiés indissolubles et double leur charme est un sentiment qui manque à l'amour : la certitude.

   
J
e m'étais levée aux aurores pour une fois. J'avais décidé d'explorer un peu plus les terres, bien que j'en connaisse une grande partie. Et qui sait, peut-être que je découvrirai de nouveaux terrains de chasses, histoire de ne pas épuiser toutes les réserves. Enya dormait encore un peu pendant que je finissais de me préparer. Après la douche, je m'habille chaudement en prévision du froid. Sérieusement, je crois que j'ai envie de soleil. Une veste en peau de mouton, des chaussettes bien chaudes ... Heureusement que les vêtements d'aujourd'hui sont plus chauds. Enfin bref. Je descends les marches deux par deux et passe dans la cuisine. Il faut bien manger. Et comme je compte faire un long trajet, il me faut quelque chose de consistant. Un truc sucré. Faudrait vraiment que je songe à refaire les stocks, je vais bientôt manquer de nourriture. Aller, de la confiture sur une tartine et c'est à peu près tout ce que je mange avant de sortir.

J'ai pansé ma jument et me voilà sur son dos, à observer les paysages qui défilent. Je suis passée devant quelques commerces et puis même devant la ferme des O'Keenan que je ne connais pas plus que ça. Rien que pour y voir les chevaux je pourrais passer devant tous les jours. Je ne vois personne dans les parages, du coup, je me dépêche d'avancer. Ma p'tite jument est ravie de pouvoir faire une balade. Elle se met même à trotter toute seule et je la sens nerveuse. Plus tard ma belle, plus tard. Tandis que nous nous dirigeons vers un des endroits que je ne connais pas bien, je caresse distraitement le bois de mon arc. Je ne suis pas sortie sans. Ce serait une erreur. Et ça ne serait pas normal, moi qui prend toujours mon arc avec moi ...

Je passe par la forêt. Une forêt qui chante tandis que je m'enfonce dedans. Les lumières y sont magnifiques et je m'arrête un instant pour contempler. La neige sur les arbres, trop lourdes pour les branches de sapins, ce petit aura blanc que dégage la neige ... J'entends Enya qui plane au dessus de moi et je souris. Elle me laisse contempler de tout mon soul, mais me demander quand mêe d'avancer au bout d'un moment. Et la voilà repartie à ses explorations. Et peut-être pour vérifier qu'il n'y a pas de danger droit devant. D'une pression sur les flancs, je fais avancer la petite jument qui ne demande rien d'autre. Je crois qu'elle a froid. Je crois des cervidés et pour une fois je ne dégaine pas mon arc. Je les laisse simplement repartir comme ils étaient venu. Aujourd'hui, je ne les chasse pas eux.

Je débouche sur ce qui me semble être une clairière. C'est vraiment étrange, le sol est dur, mais pratiquement noir. Berk. Je secoue la tête, dégoûtée. Puis, j'entends un bruit de vague et je vois la mer. Une mer un peu froide, c'est pas maintenant que j'irais me baigner. Ma jument s'avance précautionneusement sur le sol puis un peu plus confiante. C'est un spectacle que je n'avais pas encore vu, c'est parfait. Je suis à présent distraite, regardant plus la mer qu'autre chose quand Enya me fait part d'une remarque. « Quelqu'un nous suit. Non, ne te retourne pas. » Je fronce les sourcils puis décide qu'il est temps de nous amuser. Je rassemble mes rênes et je sens déjà la jument s'échauffer. Elle a tout compris. Je presse doucement ces flancs et nous bondissons en avant. Elle peut enfin galoper et s'en donne à cœur joie, accélérant même. Je me surprends même à rire. Puis, la situation reprend le dessus et je fais tourner brusquement la jument vers le droite, contournant une dune. Je m'arrête et puis j'attends. C'est drôle ! Je sens l'adrénaline dans mon corps et je me sens un peu nerveuse. Finalement, je l'entends arriver calmement. Retournant ma jument face à l'homme, je bande l'arc dans sa direction avec un sourire un peu sérieux, mais surtout curieux.

« On peut savoir pourquoi vous me suiviez ? »

En espérant qu'il ne prenne pas tout son temps pour répondre. Le froid n'arrangeant rien, mon épaule gauche me fait déjà souffrir.
WILDBIRD
   

____________________________

Are we all lost stars trying to light up the dark ?
« Dans la vie, il y a parfois des gens sortis de nulle part qui marquent à jamais votre existence. Le destin les place sur votre chemin et, comme par magie, ils influencent votre comportement. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romaël O'Keenan


My guardian angel is an asshole.
My guardian angel is an asshole.


JOUEUR
Feuille du joueur
Ton Pseudo: Loee
Région: Montréal (Qc)
Libre pour RP : Oui
PERSONNAGE
Nombre de Messages : 83
Date d'inscription : 28/11/2014

I don't need a protection [Pv Romaël] Empty
MessageSujet: Re: I don't need a protection [Pv Romaël]   I don't need a protection [Pv Romaël] EmptySam 13 Déc - 21:40


La journée avait commencé tôt ce jour là, comme tous les autres, d'ailleurs. Romaël s'était levé avant même les premiers rayons du soleil, mangeant une brioche de la veille avec un peu de confiture maison avant de se rendre illico aux écuries, où les bêtes attendaient déjà d'avoir un peu d'attention ; et surtout de quoi manger. Romaël, il avait profité du fait que son fils se trouvait chez sa mère pour faire plus de bruit qu'à l'habitude ; ou plutôt, de ne pas faire attention à ce détail. Au risque de réveiller l'un de ses frères, il avouait qu'il n'en avait rien à faire, au final.

Après de trente minutes passèrent ainsi, durant lesquelles l'homme sorti certaines de ses bêtes à l'extérieur tandis que les autres se nourrissait. Un léger sourire étira d'ailleurs ses lèvres lorsqu'il remarqua deux juments se mettre à courser dans la poudreuse tombée durant la nuit. Deux magnifiques Quarter Horse bien typique, à la tête droite et carrée, se défoulant dans la neige en y créant leur propres traces. Là, non loin d'eux, un vieil hongre les observait de façon totalement désintéressée, cherchant déjà un point d'herbe à grignoter sous la neige. Un sourire étira la commissure des lèvres de Romaël, qui resta ainsi les bras croisés à observer la scène, à partir de la chaleur protectrice de l'écurie à une bonne centaine de mètres plus loin. Perdu dans ces pensées, il fut d'ailleurs surprit, quelques minutes plus tard, de voir se glisser dans son champs de vision un étranger sur ses terres, qui s'était rapproché du dit enclos. Fronçant les sourcils, O'Keenan plissa légèrement les yeux dans l'espoir de mieux discerner l'identité de l'étranger, mais ce fut finalement Loreleï qui réussit à l'informer en premier. Anaëlle Turner. Un léger soupire sorti alors de sa gorge tandis qu'il jetait un bref coup d'oeil à sa montre. Mais que faisait-elle là, à une heure aussi matinale ? Romaël, il devait probablement être celui qui se levait le plus tôt de tout le village vu ses obligations. Mais Anaëlle, elle, ne possédait pas de ferme tout comme lui. Enfin ... elle avait sa jument certes, mais ce nombre s'arrêtait à celui d'une seule tête.
La main de l'homme vint bientôt gratter son semblant de barbe rasée la veille et fini par tourner les yeux vers le box derrière lui, où un de ses hongres avait sorti la tête en tendant le nez en sa direction. Prenant alors uniquement le temps de le dire, il s'empressa d'aller chercher l'une de ses selles westerns, passa un rapide coup de brosse sur son pelage chocolaté et monta sur la bête scellée pour se diriger vers l'enclos où il avait remarqué la jeune femme.

* Où sont-ils partis ? *
* En direction de la plage, je crois ... *

Romaël leva les yeux en direction de la noire dragonne, au loin, et donna un léger coup de talon pour faire avancer sa monture. Après quelques foulées, il remarqua les traces fraîches laissées par la jument grise et se contenta de les suivre, silencieusement, tranquillement.

Bientôt, l'homme sorti de ses terres pour emprunter le sentier menant en effet jusqu'à la plage. Et il ne lui fallu qu'une dizaine de minutes avant d'atteindre cette dernière, entièrement isolée et déserte. Une longue inspiration laissa l,air maritime congelé emplir ses poumons tandis que les traces laissées par la jeune femme disparaissaient dans le sable froid de la plage. Machinalement, Romaël vint redresser le col de son manteau pour couvrir d'avantage sa gorge et laissa son regard d'argent glisser sur la rive de la plage, jusqu'à ce que son regard tombe sur la silhouette seule de la jument, là, sur une dune. Les sourcils se froncèrent alors, tandis qu'il ordonnait à sa propre monture de prendre cette direction sous un petit trot assez rapide. Ce fut cependant en s'étant suffisamment rapprocher qu'il remarqua les traces d'Anaëlle dans le sable et qu'il vit, au dernier moment, la pointe de cette flèche dirigée directement vers lui.
« On peut savoir pourquoi vous me suiviez ? »

À cet instant, ce fut à un bref silence qu'eu droit la jeune femme. Aucun mouvement de recul n'anima les membres de l'homme, qui se contenta uniquement de redresser un sourcil, peu impressionné par sa tactique. En l'espace de quelques instants seulement, Romaël laissa le gris de ses yeux se poser sur la monture, puis à nouveau sur la jeune femme.

« Et moi j'peux savoir pour quelle raison tu t'es pointée sur mes terres, tout à l'heure ? » Au diable le vouvoiement. « Tu vas déjà commencer par pointer ça ailleurs que dans mon front c'est gentil. Et je vois mal pourquoi je ne serais pas venu identifier ceux qui s'approchent de mes terres et de mes bêtes comme des voleurs. »


____________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaëlle E. Turner


Ces larmes si paisibles qui coulent inexpliquées.

JOUEUR
Feuille du joueur
Ton Pseudo: Puissante
Région: CHEZ MOI *pan*
Libre pour RP : Peut-etre :p
PERSONNAGE
Nombre de Messages : 69
Date d'inscription : 30/11/2014

I don't need a protection [Pv Romaël] Empty
MessageSujet: Re: I don't need a protection [Pv Romaël]   I don't need a protection [Pv Romaël] EmptyLun 15 Déc - 1:42



       
       Romaël  & Anaëlle
       Et puis, il y a ceux que l’on croise, que l’on connait à peine, qui vous disent un mot, une phrase, vous accordent une minute, une demi-heure et changent le cours de votre vie. - Victor Hugo

   
A
h mais oui ! Ça me revient maintenant ! Si je ne me trompais pas, j'avais un O'Keenan en face de moi. Je l'observe de haut en bas, rien n'échappe à mon regard. Il ne bouge pas, pas même un mouvement de recul, même menacé d'une flèche. Dis donc, si mon épaule venait à lâcher, il serait pas dans la merde. Forcément, ma flèche était toujours pointée sur sa tête et je ne voyais pas pourquoi je ne le tiendrais pas en joue. D'accord, lui et sa famille sont connus, mais qu'est-ce qu'il me dit qu'il vient en pacifiste, le O'Keenan ? Par contre, je vois qu'il n'a pas l'air très content, mais ça, je m'en fiche à vrai dire. Je n'aimais pas spécialement qu'on me surprenne et encore moins qu'on me suive. Surtout qu'il n'avait aucune raison de me suivre. Quoi, parce que j'ai osé m'arrêter pour observer ces chevaux ? C'est un crime peut-être ? « Et moi j'peux savoir pour quelle raison tu t'es pointée sur mes terres, tout à l'heure ? » Eh, d'où est-ce qu'il me tutoie lui ? Je fronce les sourcils, mais je n'ai pas le temps de répliquer qu'il continue. « Tu vas déjà commencer par pointer ça ailleurs que dans mon front c'est gentil. Et je vois mal pourquoi je ne serais pas venu identifier ceux qui s'approchent de mes terres et de mes bêtes comme des voleurs. » Je penche la tête sur le côté. Il est vraiment sérieux ? Je demande mentalement la question à Enya qui n'a aucune réponse à m'offrir, mais qui trouve ça complètement ridicule. Finalement, je relâche lentement la corde de mon arc et j'éclate de rire. C'est la première fois qu'on me la faisait celle là. Je range lentement ma flèche dans mon carquois avant de penser à lui répondre. C'est pas parce que Môssieur est plus âgé qu'il doit tout se permettre aussi.

« Sérieusement, j'ai la tête d'une voleuse ? » Je souris encore tout en faisant tourner mon épaule de manière à me soulager. « Je me méfierai la prochaine fois ! » Mon regard est pétillant d'humour. Grognon personnage. « Si je me suis arrêtée sur tes terres, c'est simplement parce que j'aime les chevaux, c'est tout. C'est un crime ? »

J'ai arrêté de rire, mais je souris toujours, plus discrètement néanmoins. Je ne voulais pas me disputer avec un voisin, mais s'il y tenait, je n'allais pas me laisser faire. Surtout contre quelqu'un qui m'insulte sans preuves. Je regrimpe sur ma jument, reprenant simplement les rênes. Je flatte son encolure pour m'avoir attendue sans bouger puis repose mon regard sur monsieur grincheux. Même pas besoin de faire les présentations, n'est-ce pas ? Tout le monde connaît tout le monde ici. Je vois encore son regard suspicieux et je finis par lever les deux mains en l'air.

« Je voulais juste trouver un nouveau terrain de chasse, mais je tâcherai de ne plus m'approcher de tes terres si tu veux. »

Histoire de calmer le jeu. Évidemment, je ne pourrais pas m'empêcher de passer par ses terres, surtout maintenant qu'il vient de me traiter de voleuse. Faut pas me dire des trucs comme ça, j'ai très envie de faire le contraire après. Et je le fais, soit dit en passant. Je sens Enya qui s'éloigne un peu, histoire de trouver ce dit terrain de chasse et puis, parce qu'elle a faim aussi. Je soupire discrètement. Ce n'est pas comme ça que j'avais prévu ma matinée, mais j'aime bien le chamboulement. Mon regard se pose sur l'hongre de Romaël, foncé presque couleur chocolat et qui contraste pas mal avec la neige. Je devais avouer qu'il avait de beaux chevaux, c'est bien pour ça que je m'arrêtais régulièrement devant sa ferme.

« Bon, maintenant que tu es là ... tu veux m'accompagner ou tu retournes chez toi ? »

C'était dit gentiment, histoire qu'il ne me prenne pas encore à l'agresser. J'ai arrêté ma jument à côté de lui et j'attends patiemment sa réponse. Quelle qu'elle soit, je continuerai de toute façon. Qui sait ce qui m'attends par là bas ! Peut-être que je rencontrai des dragons sauvages ! Ou heu ... des animaux que je n'avais pas encore chassé ? (bien que j'en ai chassé beaucoup). Continuer au nord et voir ce que la nature avait à m'offrir. De toute façon, c'était toujours mieux que de rester enfermée seule chez moi.

Je fixe simplement l'horizon, inspirant l'air de la mer. C'était revigorant. Et c'était beau surtout, le soleil qui se lève doucement au dessus de la mer. Je reste en discrète contemplation jusqu'à ce qu'il se décide. Aller Romaël, un peu de découverte te fera du bien.
WILDBIRD
   

____________________________

Are we all lost stars trying to light up the dark ?
« Dans la vie, il y a parfois des gens sortis de nulle part qui marquent à jamais votre existence. Le destin les place sur votre chemin et, comme par magie, ils influencent votre comportement. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



JOUEUR
PERSONNAGE

I don't need a protection [Pv Romaël] Empty
MessageSujet: Re: I don't need a protection [Pv Romaël]   I don't need a protection [Pv Romaël] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

I don't need a protection [Pv Romaël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Symposium sur le Plan National de Protection de l'Enfant
» La protection du consommateur c'est à chier
» Protection rapprochée [Pv Azraël]
» Canichou noir 1 an + autres loulous SOS (13) ASAD Martigues
» comment appelle-t-on ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AUTOUR D'IGNOPOLIS :: La Baie Blanche :: Plage-